Home » Non classé » La cure de sève de bouleau fraîche

La cure de sève de bouleau fraîche

La légendaire cure de printemps avec la sève de bouleau fraîche

bouleau

L’utilisation de la sève de bouleau fraîche ne date pas d’hier. Au moyen-âge, Sainte Hildegarde et le Dr Leclerc observaient déjà ses actions de drainage sur l’organisme. Le bouleau est un arbre qui cherche la lumière, c’est pourquoi il était appelé « l’arbre de la sagesse ».

En France, le bouleau le plus commun est le betula alba. Sa sève est le liquide qui circule dans toutes les parties de l’arbre et dont les fonctions nourricières s’apparentent au sang pour l’humain. Il ne faut pas confondre la sève et le jus de bouleau (qui provient d’une extraction aqueuse de feuilles séchées).
Au printemps, il en produit entre 200 et 600 litres par jour pendant environ 1 mois.

Lorsqu’elle est fraîche, la sève est un liquide, transparent, très légèrement sucré.
Elle doit impérativement être fraîche, sans conservateur, sans pasteurisation, sans additifs chimiques, sans filtration ou purification pour conserver toutes ses propriétés.

Prise en cure dsèvee printemps, elle est idéale pour éliminer les toxines accumulées pendant l’hiver et recharger l’organisme en éléments essentiels. Cela en fait un vrai « élixir de printemps » ou « eau de jouvence ».
La sève fraîche libère du salicylate, substance proche de l’aspirine, connue pour ses propriétés analgésiques, anti- inflammatoires et diurétiques.
Et comme le montrent de nombreuses études, elle a à la fois une action drainante et reminéralisante.

Action drainante : libération et élimination des toxines et autres déchets:
La sève de bouleau fraîche agit surtout sur le foie et les reins, deux des cinq principaux émonctoires (avec les poumons, les intestins et la peau). Elle permet ainsi un drainage profond de l’organisme et des liquides extracellulaires en :
– Augmentant la diurèse (élimination des urines) et donc éliminant les déchets organiques
– Améliorant les troubles urinaires (infection, cystite, calculs)
– Favorisant l’élimination de la cellulite et le désengorgement des tissus ce qui réduit les œdèmes.
– Diminuant la concentration de l’acide urique pour les terrains à goutte
– Epurant le foie par le drainage des toxines
– Diminuant le cholestérol
– Aidant à diminuer les affections rhumatismales et lithiases (calculs dans les reins et la vésicule biliaire) et les affections cutanées : eczéma, dartres, boutons, acné…

Action tonique, revitalisante et reminéralisante :
La sève de bouleau contient beaucoup de sels minéraux et d’oligo-éléments (potassium, calcium, magnésium, sodium, silicium, phosphore, …), ainsi que de nombreuses vitamines (A, E, D3, B1, B2, B3, B5, B6, B9, B12 et K1), des enzymes, des acides aminés essentiels, des anti-oxydants,…
Ça lui permet de renforcer tout le système osthéo-articulaire (articulations, ligaments, cartilages) et de diminuer la fatigue.

Conseils d’utilisation :
Boire un verre de 150 ml le matin à jeun pendant 3 semaines (soit environ 3l pour une cure). Si vous récoltez votre propre sève de bouleau, profitez-en pour prendre un autre verre de 150ml en milieu d’après-midi.

Comment récolter la sève de bouleau?
bouteille-seveSi vous avez la chance d’avoir des bouleaux chez vous, vous pouvez la récolter très facilement :
Faire un trou de 4 centimètres de profondeur (diamètre 5 à 6 millimètres) à une hauteur variable de 50 cm (sève très riche en minéraux) à 1,50 m du sol (sève beaucoup plus drainante). Mettre une paille coudée ou un tuyau de qualité alimentaire dans le trou et récupérer la sève dans une bouteille dont vous aurez percé le bouchon.
Lorsque vous souhaitez arrêter, mettre une cheville afin d’obturer le trou.
Remercier le bouleau !!

Afin de conserver la sève, ajouter le jus d’un citron (ou 6 clous de girofle) par litre et demi  en limite la fermentation et garder les bouteilles au réfrigérateur.

Pour l’organisme qui a puisé dans ses réserves pendant tout l’hiver,
faire une cure de sève de bouleau, c’est faire une cure de jouvence !

Share Button